• septembre

    25

    2018
  • 166
  • 0
Devenir courtier en travaux

Devenir courtier en travaux

Parmi les métiers afférents au bâtiment, le courtage en travaux est en train de prendre un essor spectaculaire. Avec plus de 600 courtiers dont 250 franchisés selon les chiffres de la FFCT (Fédération Française de Courtage en Travaux), ce métier a de l’avenir.

Mais quels sont les rôles et les missions du courtier en travaux exactement ? Quelle formation permet d’accéder à ce métier ? Quelle rémunération peut-on en espérer ? Nous vous donnons toutes les informations sur le métier de courtier en travaux et les conseils pour devenir courtier en travaux.

 

Qu’est-ce que le courtage en travaux du bâtiment ?

Pour savoir ce qu’est le courtage en travaux du bâtiment, il faut tout d’abord comprendre ce qu’est le courtage tout court. Il en existe dans de nombreux métiers, dont des très connus, comme courtier en assurance. Une entreprise de courtage est donc un intermédiaire de mise en relation entre deux parties : le client et le prestataire de service.

Pour donner une définition du courtage en travaux claire, on peut la définir par l’action de mise en relation pour une construction neuve, une rénovation ou même un aménagement, d’un client qui peut être un particulier ou un professionnel, avec une entreprise de BTP.

Le courtier peut être sollicité par le client qui recherche des entreprises de qualité comme par l’artisan qui a besoin de renouveler son panel de client.

 

Rôle d’un courtier de travaux

Le rôle d’un courtier en travaux peut prendre plusieurs facettes. Il est donc un intermédiaire privilégié comme évoqué précédemment, mais doit aussi posséder des aptitudes commerciales solides pour pouvoir traiter avec les deux parties tout en gardant son objectivité.

À quoi sert un courtier de travaux ?

Un courtier de travaux sert plusieurs objectifs. Il adopte le visage d’un facilitateur pour le client en recherche d’artisans. Il prend ainsi le rôle d’un maître d’œuvre avec des missions plus ou moins étendues.

Côté artisan, il est celui qui les contacte pour leur proposer d’établir un devis, mais aussi il peut travailler pour eux en cherchant des clients désireux de réaliser des travaux.

Artisan du batiment ? Trouvez des chantiers dans votre région
Votre métier
Vos coordonnées
  

Un courtier travaux va donc faciliter la réalisation d’un projet travaux impliquant l’intervention de plusieurs corps de métiers en trouvant les artisans nécessaires et en coordonnant leurs interventions pour faire avancer le projet.

Les missions d’un bon courtier de travaux

Le courtier en travaux possède donc plusieurs missions à réaliser qui diffèrent selon la personne pour laquelle il travaille :

Pour les clients particuliers ou professionnels, ses missions sont :

  • Audit de la construction et mise en lumière des points qui demandent l’intervention d’un artisan
  • Activation de son réseau d’entrepreneurs pour trouver des artisans qualifiés au meilleur prix
  • Collecte et présentation des devis
  • Supervision et organisation des travaux
  • Réunions de chantier
  • Préparation de la visite de fin de chantier et assistance dans la signature des documents de livraison

Son rôle peut s’arrêter au point évoqué ci-dessus ou se poursuivre en véritable maître d’œuvre selon les volontés du client.

Pour les artisans, les missions du courtier en travaux sont :

  • Recherche de prospects
  • Mise en relation de l’entrepreneur et du prospect
comment devenir courtier travaux

Un courtier en travaux devra mettre en relation les artisans et le particulier pour organiser la réalisation d’un projet travaux. Il peut également influencer sur les négociations et le coût du projet.


 

Formation pour être courtier en travaux

Il n’y a pas de diplôme obligatoire pour s’installer comme courtier en travaux. Généralement, de bonnes connaissances en bâtiment restent très utiles.

La solution la plus appropriée est de suivre le cursus normal des métiers de courtage puis de vous spécialiser dans le courtage en travaux à travers des formations en ligne sur les sites dédiés. Vous pouvez exercer votre métier en individuel (mais ça demande de posséder un réseau d’artisan) ou bien rejoindre un groupement de franchisés qui vous donnera les outils nécessaires pour exercer dans les meilleures conditions votre métier.

Adhérer à la FFCT (Fédération Française du Courtage en Travaux)

Pour devenir courtier en travaux, vous avez la possibilité d’adhérer à la FFCT. Cela vous permettra de vous retrouver avec d’autres professionnels et de bénéficier de formations. L’adhésion à cette fédération a pour objet également de faire reconnaître la profession et les qualités de ses adhérents comme des professionnels confirmés du courtage en bâtiment. Vous aurez aussi la possibilité de participer à des réunions d’information et de la visibilité, de quoi élargir votre réseau, l’un des atouts primordiaux du courtier en travaux.

Adhérer aux assurances des courtiers en travaux

Le courtier en travaux doit avoir des assurances professionnelles comme tout autre pro qui s’installe en indépendant. Il doit donc souscrire une RC professionnel et Exploitation auprès de la compagnie d’assurance de son choix. La FFCT propose un tarif préférentiel à ses membres. Voilà de quoi peut-être vous décider à adhérer à la FFCT.

 

Honoraire et prix d’un courtier travaux indépendants

Pour un investissement de 20 000 euros initialement pour la création de l’entreprise de courtage, on peut estimer raisonnablement à environ 100 000 euros le chiffre d’affaires annuel de l’entreprise.

Le courtier en travaux est en fait rémunéré en pourcentage sur les devis signés entre professionnels du bâtiment et particuliers. Ce sont donc les entreprises du BTP qui rémunèrent en honoraires les courtiers en travaux. Ces honoraires sont arrêtés entre le courtier et l’entrepreneur avant même que le devis pour le client soit établi. Il est en général de l’ordre de 7 à 10 % du montant des travaux. Pour autant, le devis de l’artisan n’est pas majoré de ce pourcentage. Il le prend sur l’argent affecté à son activité commerciale dans son propre budget.

On estime donc le salaire annuel d’un courtier en travaux tout frais déduits à 50 000 € brut.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire sera publié dans les prochaines 24h.

Calcul les prix dans le bâtiment

Utilisez notre calculatrice en ligne pour estimer les prix des travaux de rénovation et de construction.

Faire des devis
Derniers guides
Guides populaires
Réussir en tant qu'artisan

Le site Artisan du Bâtiment est un guide permettant aux artisans et professionnels des travaux de développer leur entreprise et leur chiffre d’affaires. Les solutions pour réussir en tant qu’artisan et développer sa société.

© Copyright 2019 Le site des artisans du bâtiment par France Devis