• mars

    23

    2021
  • 63
  • 0
Comment devenir cariste ?

Comment devenir cariste ?

Vous désirez devenir cariste ? Ce professionnel est chargé du déplacement des produits et des matériaux pour le compte d’une entreprise. Dans le bâtiment, on trouve notamment le cariste manutentionnaire qui s’occupe de transporter les matériaux de construction et autres équipements lourds ainsi que le cariste logistique BTP qui gère l’approvisionnement du chantier en fournitures.

Quel est le rôle d’un cariste dans le bâtiment ? Quelles formations suivre pour devenir cariste ? Quel est le salaire moyen d’un cariste sur les chantiers ? Découvrez quelles sont les différentes tâches du cariste, les avantages et inconvénients du métier, les diplômes à passer, les certifications à obtenir, ainsi que le salaire moyen d’un cariste en bâtiment.

Fiche métier d’un cariste

Pour bien comprendre ce qu’est le travail de cariste, aussi bien dans le bâtiment que dans d’autres secteurs, il convient de se référer à la fiche métier. Voici l’essentiel des éléments à connaître pour mieux comprendre ce qu’implique le métier de cariste, que ce soit d’un point de vue général ou à travers la fiche ROME de Pôle emploi.

Le métier de cariste en détails

Le cariste est un employé essentiel dans une entreprise car il est responsable de la manutention des produits et matériaux. À titre d’exemple dans le BTP, le cariste a comme rôles principaux de réceptionner, stocker, déplacer et transporter des matériaux de constructions et équipements. Par exemple, il va entreposer du carrelage et des éléments sanitaires au dépôt et les déplacera dans les camions de la société pour les transporter jusqu’au chantier.

Ce professionnel est en effet principalement formé pour :

  • Charger et décharger des marchandises et des produits particulièrement lourds.
  • Stocker et déstocker ces éléments dans le magasin.
  • Approvisionner des services ou postes de fabrication avec ces marchandises.

Ces tâches peuvent être exécutées de deux façons :

  • Manuellement : il doit alors tenir compte du volume et du poids des produits afin de les transporter sans se blesser.
  • Grâce à des engins spéciaux : s’il possède une formation spécifique, le cariste motorisé est habilité à conduire des engins de manutention lui permettant de déplacer des charges très lourdes. Il peut notamment utiliser un transpalette ou un chariot élévateur.

Le cariste tient également plusieurs autres rôles qui explique pourquoi il est considéré comme un salarié polyvalent :

  • Préparateur de commandes.
  • Agent d’expédition.
  • Agent de réception.
  • Agent d’inventaire.

Le cariste est en charge de compléter le document témoin qui permet de savoir où se situe la marchandise et à quel client facturer le déplacement.

Fiche ROME N1101

La fiche ROME N1101 « Conduite d’engins de déplacement des charges » fait état des différentes appellations du métier, en fonction des spécialités ou des tâches principales qui lui sont confiées : cariste agent de magasinage, cariste d’entrepôt, cariste manutentionnaire, cariste réceptionnaire, chef cariste, cariste pointeur, tractoriste logistique, cariste bobinier ou encore agent cariste de livraison ferroviaire.

Elle liste également les évolutions possibles vers d’autres métiers et fonctions assez proches :

  • Cariste logistique BTP.
  • Conduite d’engins agricoles et forestiers.
  • Magasinage et préparation de commandes.
  • Manœuvre et conduite d’engins lourds de manutention.
  • Manutention portuaire.
  • Exploitation des pistes aéroportuaires.

Est-il possible de devenir cariste sans diplôme ?

Il est possible de devenir cariste sans posséder de diplôme particulier. Exercer la fonction de manutentionnaire n’impose en effet aucune formation particulière. Il est toutefois conseillé de posséder un CAP / BEP en transport-logistique, afin de se préparer au mieux à l’entrée dans le métier et surtout à évoluer.

Les trois principaux diplômes intéressant pour devenir cariste sont :

  • Le BEP logistique et transport.
  • Le Bac Pro logistique.
  • Le CAP d’entreposage et de messagerie.

Pour être cariste motorisé, il est en revanche nécessaire d’obtenir son CACES R489 (ancien R389).

Avoir le CACES R389 : une obligation pour être cariste

Le CACES est un certificat d’aptitude à la conduite. Il existe différentes catégories de CACES selon les engins de chantier. En tant que cariste, ce permis donne la possibilité de conduire des engins motorisés de manutention comme le chariot élévateur, le chariot tracteur ou le gerbeur. Découvrez comment l’obtenir et de quelle façon financer la formation.

Qu’est-ce que le permis CACES R389 ?

Le certificat d’aptitude à la conduite en sécurité des chariots de manutention est valable 5 ans. Il est recommandé de le renouveler à chaque fin de validité. Le CACES sanctionne le suivi d’une formation permettant au cariste de pouvoir manipuler un chariot de manutention à conducteur porté. Pour l’employeur, le CACES lui garantit que le cariste est apte à utiliser cet engin, qu’il possède toutes les compétences et connaissances requises. Depuis 2020, le CACES R389 devient le CACES R489.

Si l’autorisation de conduite du chef d’établissement est obligatoire, le CACES ne l’est pas. Il est néanmoins évident que ce certificat est un véritable atout pour le cariste, qui sera plus facilement employable et plus à l’aise dans l’exercice de son métier.

Comment obtenir le CACES R389 ?

Le CACES R489 (ancien R389) s’obtient à la suite d’une formation spécifique. Les sessions d’apprentissage et d’examen durent environ 5 jours.

Cette formation se divise en deux temps :

  • Une partie théorique: Cette première partie se déroule en groupes restreints, dans une salle de cours. L’objectif est de travailler sur des thématiques variées, telles que la réglementation, les EIP, la prévention, la connaissance des chariots ou encore la mécanique.
  • Une partie pratique: Cette étape permet de se pencher à nouveau sur les règles de prise de poste, de manutention, de circulation, de fin de poste, de vérification de l’engin ou encore de conduite.

Pour accéder à la formation, vous devez :

  • Avoir plus de 18 ans.
  • Avoir passé une visite médicale validant votre aptitude.
  • Porter des chaussures de sécurité.

Le tarif d’une formation est d’environ peut démarrer à 400 €, mais tourne plus souvent autour de 600 €.

Financer la formation CACES R389

Lorsqu’un salarié entre dans le monde du travail, il se voit attribuer un CPF (compte personnel de formation), permettant de cumuler des heures de formation. Le salarié ou son employeur pourront ensuite les utiliser pour le financement du CACES. Le montant de la prise en charge dépendra du nombre d’heures du CPF.

Pôle emploi peut également participer au financement de la formation CACES R489. Les dossiers sont étudiés au cas par cas. Si vous souhaitez bénéficier de cette aide, vous devez être demandeur d’emploi. Votre conseiller vous demandera par ailleurs un devis fait par l’organisme de formation.

Avantages et inconvénients du métier de cariste

Comme c’est le cas pour chaque métier, être cariste présente de nombreux avantages, mais n’est pas sans inconvénients. Il convient donc de s’intéresser aux points positifs et négatifs du métier de cariste.

Environnement du métier de cariste

Le cariste peut être amené à travailler dans différents lieux :

  • Chantiers de construction.
  • Dépôts des sociétés du bâtiment.
  • Entrepôts logistiques.
  • Magasins d’entreposage.
  • Gares ferroviaires, aéroportuaires ou routières.
  • Usines de production.
  • Plateformes logistiques.
  • Zones de fret.
  • Entreprises de grande distribution.

Il peut lui arriver de travailler en équipe, mais plus rarement dans le secteur du bâtiment.

Les avantages du métier de cariste dans le BTP

Les deux principaux intérêts du métier de cariste sont son accessibilité et les forts besoins des entreprises en manutention.

En ce qui concerne le premier avantage, devenir cariste est en effet très facile, en raison de l’absence d’une obligation de posséder un diplôme spécifique. Les caristes sont par ailleurs des fonctions indispensables dans une entreprise. Leur polyvalence est un précieux atout, ce qui explique pourquoi les offres d’emploi ne manquent pas.

Les inconvénients du métier de cariste dans le bâtiment

Devenir cariste suppose d’être en mesure de supporter les différents inconvénients qu’implique le métier :

  • Les horaires irréguliers : le cariste peut en effet être amené à travailler le jour comme la nuit, en semaine comme le week-end et les jours fériés.
  • Les déplacements : le cariste ne cesse de se déplacer pour livrer la marchandise.
  • Les intempéries : qu’il pleuve, qu’il neige, qu’il vente, le cariste doit charger et décharger le contenu de la livraison.
  • Le caractère répétitif des tâches à effectuer.
  • Les risques pour la santé : bien que le cariste motorisé utilise en règle générale des engins, il peut lui arriver de devoir porter manuellement des charges lourdes.

Salaire moyen d’un cariste en bâtiment

Le salaire moyen d’un cariste qui débute dans le métier se situe au niveau du SMIC. Il peut néanmoins augmenter ses revenus grâce à diverses primes et autres indemnités de déplacement.

Avec plusieurs années d’expérience, le cariste peut toucher un salaire moyen brut en France qui s’élève à 2.300€ par mois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Your comment will be published within 24 hours.

Guides populaires
Réussir en tant qu'artisan

Le site Artisan du Bâtiment est un guide permettant aux artisans et professionnels des travaux de développer leur entreprise et leur chiffre d’affaires. Les solutions pour réussir en tant qu’artisan et développer sa société.

Obtenir des chantiers

Trouvez des chantiers dans votre région. Entrez en contact avec les particuliers

Faire une demande

Création de site internet

Votre site internet à 50 euros par mois. Devenez visible sur le web avec Artisandubatiment

Avoir un devis
Nous contacter - © Copyright 2021, Le site des artisans du bâtiment par France Devis