• mars

    8

    2024
  • 295
  • 0
La formation continue en tant qu’artisan

La formation continue en tant qu’artisan

Vous êtes artisan du bâtiment en activité ? Vous n’avez jamais fini d’apprendre et d’évoluer, quel que soit votre corps de métier. La formation continue en tant qu’artisan est une clé de développement personnel et professionnel. En quoi se distingue-t-elle de la formation initiale ? Quels sont les différents types de formation possibles ? Comment les financer ? Focus sur la formation continue pour les artisans du bâtiment.

 

Quelle est la différence entre formation initiale et formation continue ?

 

La formation initiale correspond aux enseignements suivis et à la certification nécessaire pour obtenir un certain niveau de connaissances et de compétences, afin de lancer son activité ou de s’insérer dans le monde professionnel.

La formation continue est quant à elle la formation suivie par un professionnel déjà en activité, afin d’approfondir ses connaissances, de monter en compétences ou de se reconvertir. Il s’agit de formations qui peuvent être faites tout au long de la vie professionnelle d’un artisan.

 

Pourquoi est-il important de continuer à se former ?

 

Le marché du travail connaît des mutations toujours plus nombreuses. Il est important pour tout professionnel, qu’il soit indépendant ou salarié, artisan ou commerçant, de se former tout au long de sa vie.

La formation continue permet en effet :

  • d’acquérir de nouvelles compétences ;
  • de se reconvertir ;
  • d’obtenir un nouveau diplôme ou une nouvelle qualification ;
  • de s’adapter à la concurrence, à de nouvelles cibles, à de nouvelles contraintes, à une nouvelle réglementation ;
  • d’améliorer sa réputation ;
  • d’élargir son réseau professionnel ;
  • de nourrir sa curiosité, de rester inspiré.

Grâce à la formation continue, vous vous épanouissez sur le plan personnel et vous développez des opportunités sur le plan professionnel.

 

Qui a le droit à la formation continue ?

 

Qui peut avoir droit à une formation continue ?

Un artisan a droit à la formation continue s’il s’est acquitté du règlement de la contribution à la formation professionnelle (CFP).

 

Qui est concerné par la formation continue ? Quelles sont les conditions pour bénéficier d’une formation continue ? Si le travailleur indépendant ou le chef d’une entreprise artisanale s’est acquitté de la CPF (contribution à la formation professionnelle), il peut profiter d’une aide pour financer une formation qui l’intéresse.

 

Quels sont les différents types de formation continue pour les artisans ?

 

Les formations continues pour les artisans peuvent être de deux natures : les formations techniques ou les formations business.

 

Les formations techniques pour améliorer son savoir-faire

Les formations techniques touchent à votre cœur de métier. Elles vous permettent de monter en compétences dans votre domaine d’activité ou d’obtenir une certification ou une qualification qui améliorera votre image de marque, qui vous permettra de toucher un nouveau type de clients et de proposer un nouveau type de prestations.

Il peut s’agir par exemple de passer un CACES, d’obtenir une certification RGE ou une certification Qualibat.

 

Les formations business pour améliorer sa communication, sa prospection ou ses techniques de vente

Quel que soit votre cœur de métier, que vous soyez peintre, électricien, maçon ou plombier, vous avez besoin d’acquérir des compétences qui vous permettent de développer votre entreprise. Il peut s’agir d’une formation pour apprendre à :

  • créer et gérer votre site web d’entreprise ;
  • travailler le référencement naturel pour booster votre visibilité sur le web ;
  • encadrer des apprentis ;
  • prospecter et fidéliser votre clientèle ;
  • gérer votre trésorerie d’entreprise ;
  • développer une stratégie de communication sur les réseaux sociaux, etc.

 

Où trouver des formations pour les artisans déjà en activité ?

 

Pour trouver des formations continues en tant qu’artisan du bâtiment, vous disposez de plusieurs options, notamment :

  • le catalogue formation de la chambre des métiers ;
  • le FAF (Fonds d’assurance formation) : Le FAF est chargé de tenir à jour une liste de formations en fonction du secteur d’activité de chaque travailleur indépendant ;
  • le site web www.moncompteformation.gouv.fr ;
  • les organismes de formation eux-mêmes.

 

Comment financer une formation quand on est indépendant ?

 

Pour un artisan, le financement d’une formation peut se faire par le CPF ou le FAF.

 

CPF artisan : comment ça fonctionne ?

Est-ce qu’un artisan a droit au CPF ? Depuis le 1er janvier 2018, le CPF (compte professionnel de formation), qui a remplacé le DIF, est accessible aux artisans. Les autorités ont en effet pris conscience de l’importance pour un artisan de continuer à se former tout au long de sa vie, afin de maintenir ses activités, de se mettre à jour sur des questions de sécurité, de réglementation ou pour entrer dans l’ère du digital.

En ce qui concerne le CPF, les crédits des artisans sont cumulés en euros. Les droits CPF sont accessibles, que l’artisan soit au chômage ou en activité. Le CPF peut être utilisé pour suivre une formation, mais également pour réaliser un bilan de compétence ou pour faire une VAE.

Les artisans cumulent des droits de la même manière qu’un salarié. Chaque année, ils bénéficient d’un montant de 500 euros, sans pouvoir dépasser le plafond de 5 000 euros. Lorsqu’une année n’est pas pleinement travaillée, le calcul des droits de l’artisan est fait au prorata du temps réalisé.

 

Le FAF

À côté du CPF, les travailleurs indépendants peuvent également bénéficier d’une aide du FAF (fonds d’assurance formation). Pour les artisans, le fonds en question est le FAFCEA (fonds d’assurance formation des chefs d’entreprises artisanales).

Le niveau de prise en charge de la formation par le FAF est estimé en fonction du prix, non de la durée de la formation.

 

Quelles démarches pour obtenir la prise en charge d’une formation ?

 

Les démarches à effectuer dépendent du mode de financement vers lequel vous pensez vous tourner :  le FAF ou le CPF.

 

La prise en charge par le FAFCEA

En tant que travailleur indépendant, vous devez apporter la preuve du paiement de la CFP. Rendez-vous sur votre compte personnel Urssaf et téléchargez l‘attestation de paiement CFP.

Effectuez ensuite une demande de prise en charge auprès du FAF dont vous dépendez. Anticipez la demande. Elle doit être envoyée au moins un mois avant le début de la formation. Votre dossier sera examiné par le FAFCEA.

 

La prise en charge par le CPF

Vous souhaiteriez connaître vos droits à la formation ? Rendez-vous sur le site du CPF, Mon compte formation, et créez votre compte. Vous aurez besoin de votre numéro de Sécurité sociale, ainsi que d’autres informations personnelles.

Vous recevrez ensuite un mail de confirmation de création de compte. Cliquez sur le lien qui figure dans ce mail. Il vous est désormais possible de vous connecter normalement. Prenez connaissance de vos droits cumulés. Recherchez la formation qui vous intéresse et suivez la procédure indiquée pour effectuer une demande de prise en charge.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Your comment will be published within 24 hours.

Guides populaires
Réussir en tant qu'artisan

Le site Artisan du Bâtiment est un guide permettant aux artisans et professionnels des travaux de développer leur entreprise et leur chiffre d’affaires. Les solutions pour réussir en tant qu’artisan et développer sa société.

Obtenir des chantiers

Trouvez des chantiers dans votre région. Entrez en contact avec les particuliers

Faire une demande

Devenir Artisan RGE

Obtenez facilement votre qualification et votre Label RGE.

Faire une demande
Nous contacter - © Copyright 2024, Le site des artisans du bâtiment par France Devis