• décembre

    19

    2023
  • 146
  • 0
Artisan du bâtiment : comment bien préparer sa retraite dans le BTP ?

Artisan du bâtiment : comment bien préparer sa retraite dans le BTP ?

En tant qu’artisan du bâtiment, il est important de bien connaître les règles d’obtention et de calcul des différentes pensions de retraite, afin de pouvoir préparer au mieux cette nouvelle étape de la vie. Quelle est la différence entre le régime général et le régime complémentaire ? Quelles sont les caisses qui gèrent les retraites des artisans du BTP ? Quelles sont les conditions pour obtenir une pension de retraite à taux plein ? Quelles sont les règles de calcul des différentes pensions ? Qu’est-ce qu’une retraite supplémentaire ? Autant de questions auquel cet article se propose de répondre.

 

De quel régime général dépendent les professionnels du BTP ?

 

La gestion de la retraite des artisans a beaucoup évolué ces dernières années. Jusqu’en 2006, la CANCAVA (Caisse autonome nationale de compensation de l’assurance vieillesse artisanale) était responsable de cette gestion. En 2006, la gestion a été transférée au régime social des indépendants (RSI).

En 2013, le système de retraite des artisans et celui des commerçants ont été fusionnés au sein du régime social des indépendants. Enfin, en 2018, la Sécurité sociale des indépendants (SSI) remplace le RSI.

Depuis 2020, l’ensemble des travailleurs indépendants ont désormais intégré le régime général de l’Assurance Maladie, régime qui gère également la retraite des salariés.

La caisse régionale d’Assurance retraite s’occupe de la gestion de la retraite des artisans qui exercent dans la région à laquelle elle est rattachée. Cette caisse gère à la fois la retraite générale et la retraite complémentaire.

 

Comment fonctionne la retraite de base des artisans ?

 

En 2024, un artisan du bâtiment cotise de cette façon :

  • jusqu’à 43 992 € de revenus : 17,5 % ;
  • sur les revenus qui dépassent le plafond de 43 992 € : 0,60 %.

Pour la retraite des artisans, la cotisation minimale annuelle est de 845 €.

 

Retraite de base d’un artisan du bâtiment : comment la calculer ?

 

Si votre activité a débuté après 1973, votre retraite est calculée de la même façon qu’elle l’est pour le régime général de base : 50 % du revenu annuel des 25 meilleures années.

Une décote peut être appliquée si le nombre de trimestres requis n’est pas atteint. La décote est de 1,25 % par trimestre manquant.

Une surcote de 1,25 % est possible par trimestre supplémentaire, si votre activité se poursuit au-delà du nombre de trimestres requis.

Pour les artisans ayant commencé leur activité avant 1973, le calcul de la retraite se fait par point. Vous multipliez alors la valeur du point par le nombre de points accumulés.

 

Comment recevoir une pension de retraite complète en tant qu’artisan du bâtiment ?

 

Deux conditions sont requises pour obtenir une pension de retraite complète :

  • avoir atteint l’âge légal de départ à la retraite : Avec la réforme des retraites, l’âge légal de départ à la retraite augmentera de 3 mois chaque année. En 2030, les personnes nées en 1966 ou après devront attendre l’âge de 64 ans ;
  • avoir cotisé le nombre nécessaire de trimestres : Le nombre sera de 43 trimestres en 2027 pour les professionnels nés en 1965 et après.

Après 67 ans, et même sans avoir cotisé le nombre requis de trimestres, vous partirez avec une retraite à taux plein. Le montant sera toutefois ajusté en fonction du nombre de trimestres validés. La pension annuelle sera augmentée de 5 % chaque année.

Des dispositions spéciales existent pour les professionnels du bâtiment ayant commencé leur carrière tôt :

  • pour un début d’activité avant 16 ans, l’âge légal est avancé à 58 ans ;
  • pour un début d’activité avant 18 ans, l’âge légal est avancé à 60 ans.

 

Quel est le régime complémentaire dédié au secteur du bâtiment ?

 

Pour la complémentaire, et contrairement aux salariés du secteur du BTP, les artisans du bâtiment ne sont pas rattachés à ProBTP.

Depuis le 1er janvier 2024, en tant qu’entrepreneur des bâtiments et travaux publics, votre retraite complémentaire est gérée par le régime général de la Sécurité sociale, et plus précisément par l’Assurance retraite.

 

Comment fonctionne la retraite complémentaire d’un artisan ?

 

En 2024, un artisan du bâtiment cotise pour sa retraite complémentaire de la façon qui suit :

  • pour les revenus compris entre 38 916 € et 175 968 € : 7 %
  • pour les revenus inférieurs à 38 916 € : 8 %.

 

Retraite complémentaire d’un artisan du bâtiment : comment la calculer ?

 

Quel calcul pour évaluer le montant de la retraite complémentaire artisan du bâtiment ?

Le calcul de la retraite complémentaire d’un artisan du bâtiment peut se faire selon les même règles que la retraite principal ou reposer sur un système de points.

 

Pour obtenir sa pension de retraite complémentaire, les deux conditions exigées pour la retraite de base s’appliquent également.

Un système de décote existe également, mais avec des taux différents :

  • pour chaque trimestre manquant, et ce jusqu’aux 12 premiers : 1 % ;
  • à partir du 13e trimestre manquant : 1,25 %.

Le pourcentage total de la décote ne peut dépasser 22 %.

Le calcul du montant de la retraite complémentaire peut être basé sur un système de points. Dans ce cas, le montant de la pension est égal au nombre de points multiplié par la valeur du point.

 

Qu’est-ce qu’une retraite supplémentaire ?

 

Afin de préparer au mieux votre retraite en tant qu’indépendant, il est recommandé de cotiser auprès d’une retraite supplémentaire. Cette cotisation est versée en complément de celle du régime de base et du régime complémentaire. Il s’agit d’une épargne supplémentaire vous permettant d’augmenter le montant de votre future pension de retraite.

ProBTP propose un contrat de retraite supplémentaire dédiée aux artisans.

 

Un artisan peut-il bénéficier de la prime de départ à la retraite Pro BTP ?

 

La prime de départ à la retraite pro BTP est une prime versée uniquement aux salariés d’une entreprise de BTP.

 

Qu’est-ce qu’une pension de réversion ?

 

En cas de décès d’un professionnel du BTP, la veuve ou le veuf est en droit de percevoir une pension de réversion. Elle correspond à un pourcentage de la pension que le professionnel aurait perçu s’il avait été à la retraite. Pour en bénéficier, le conjoint du défunt doit :

  • avoir été marié au professionnel défunt ;
  • avoir 55 ans au minimum ;
  • avoir des ressources modérées.

En ce qui concerne le régime de base, le montant de la pension de réversion correspond à 54 % du montant de la pension de retraite du professionnel du bâtiment décédé, dans la limite d’un certain plafond.

En ce qui concerne la retraite complémentaire, le pourcentage est de 60 % et aucune condition de ressources n’est posée.

Si le défunt a été marié plusieurs fois, le montant de la pension de réversion est partagé entre les différents conjoints au prorata du nombre d’années de mariage.

 

Comment faire sa demande de retraite dans le BTP ?

 

Pour la retraite de base, entamez les démarches entre quatre et six mois avant votre départ à la retraite. Rendez-vous sur votre espace info-retraite.fr ou envoyez un courrier de demande à votre caisse de retraite.

Deux ans avant votre supposé départ à la retraite, pensez à demander un relevé de carrière auprès de votre caisse de retraite. Ce document vous permet de prendre connaissance de l’ensemble des activités réalisées tout au long de votre carrière et de savoir combien de trimestres ont été validés. Vous serez ainsi en mesure de rectifier d’éventuelles erreurs ou manques.

En ce qui concerne la retraite complémentaire, notez que son versement n’est pas automatique. Vous devez la demander. L’Assurance retraite est désormais votre unique interlocuteur en matière de retraite de base et complémentaire. Faites vos démarches sur le site l’assuranceretraite.fr. Vous pouvez également effectuer une demande par courrier en l’envoyant à votre caisse régionale.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Your comment will be published within 24 hours.

Guides populaires
Réussir en tant qu'artisan

Le site Artisan du Bâtiment est un guide permettant aux artisans et professionnels des travaux de développer leur entreprise et leur chiffre d’affaires. Les solutions pour réussir en tant qu’artisan et développer sa société.

Obtenir des chantiers

Trouvez des chantiers dans votre région. Entrez en contact avec les particuliers

Faire une demande

Devenir Artisan RGE

Obtenez facilement votre qualification et votre Label RGE.

Faire une demande
Nous contacter - © Copyright 2024, Le site des artisans du bâtiment par France Devis