• septembre

    6

    2018
  • 29
  • 0
Comment devenir couvreur ?

Comment devenir couvreur ?

Travailler en hauteur ne vous fait pas peur ? Vous aimez être autonome et en plein air toute l’année ? Le métier de couvreur est fait pour vous. Cet artisan met en place, entretient et rénove les toitures. Éléments clés d’une maison, les toits ne manquent pas. Il y a donc de l’avenir à travailler dans la couverture de toiture. Comment devenir couvreur ? Quels diplôme avoir pour devenir couvreur ? Quelle formation suivre ? Combien gagne un couvreur ? Nos experts vous livrent tous les détails sur le métier de couvreur dans le bâtiment.

 

Le métier de couvreur

 

Le couvreur est un des nombreux corps de métier de l’artisanat du bâtiment. Ce professionnel intervient lors de travaux de construction ou de rénovation. Ainsi, il peut aussi bien faire une toiture neuve que rénover une toiture en mauvaise état ou encore entretenir les tuiles. Ce métier exige de l’expertise car le couvreur utilise plusieurs techniques en fonction du matériau à poser : tuiles, ardoises, zinc, isolation par l’extérieur, … Voici le guide complet pour savoir en quoi consiste le métier de couvreur.

 

Les principales missions des couvreurs

Le couvreur est le spécialiste de la toiture et couverture. Les principales missions confiées à un couvreur sont les suivantes :

  • Mettre en place la couverture de la toiture comme la pose de tuiles, de zinc ou de tout autre revêtement.
  • Assurer l’étanchéité et l’isolation du toit.
  • Réaliser l’entretien du toit comme les actions de démoussage du toit.
  • Assurer la réparation ou la réfection de la toiture comme en cas de fuites.

Les types de chantiers à réaliser en toiture et couverture sont donc multiples.

 

Informations générales sur le métier de couvreur

Le couvreur travaille toujours en hauteur. C’est un métier où il peut être salarié dans une entreprise du bâtiment ou à son compte comme entrepreneur indépendant. Il travaille en plein air. Ses prestations et les matériaux utilisés sont variés, ce qui évite de tomber dans la monotonie. C’est un travail manuel qui demande une bonne condition physique. Il permet également d’entretenir les aptitudes mentales, car l’esprit mathématique et analytique est constamment sollicité. Enfin, c’est un travail en équipe.

Les inconvénients de ce travail sont liés aussi à ses avantages. Le couvreur est donc dehors par tous les temps, même lors des jours froids et pluvieux. Comme tous les travaux en hauteur, c’est un métier dangereux où il ne faut pas avoir le vertige et respecter les règles de sécurité pour éviter les accidents. À la longue, cela peut être un travail usant physiquement, car il faut monter et descendre par l’échelle ou échafaudage, transporter des charges lourdes et travailler souvent accroupi. Les rotules et le dos sont donc les parties du corps à préserver dans ce métier.

 

Diversification des prestations du couvreur

Mais en réalité, le métier de couvreur ne se résume pas à cela. Ce professionnel installe et rénove les toits permettant aux maisons d’être hors d’eau et donc protégées des intempéries. Mais il peut aussi intervenir dans le cadre de rénovation de Monuments Historiques où il doit utiliser des techniques anciennes pour ne pas dénaturer l’architecture.

Depuis quelques années, il installe également les panneaux photovoltaïques en toiture ou tout autre dispositif d’économie énergétique, met en place les toitures végétales ou encore réalise la pose de fenêtres de toit.

 

Spécialisations possibles du métier de couvreur

Cette diversification des travaux ouvre la porte à de nouvelles perspectives pour ceux qui souhaitent s’installer comme couvreur. Les apprentis couvreurs et professionnels confirmés peuvent ainsi se spécialiser, par exemple dans la toiture en zinc, ou être multi compétent selon la demande et vos envies. Ils peuvent aussi choisir d’ajouter une corde à votre arc en ajoutant l’étanchéité et l’isolation à vos domaines d’expertise.

 

Formation pour être couvreur

 

Pour devenir couvreur, il faut suivre une formation qui aboutira par l’obtention d’un ou plusieurs diplôme. Différentes voies existent afin de décrocher les qualifications désirées. De même, certains labels du bâtiment sont utiles pour le couvreur. Ils lui permettront d’intervenir sur plus de chantiers. Comment devenir couvreur ? Quelle formation suivre ? Quel diplôme est à la clé ? Quels labels obtenir ? Nos experts répondent à toutes vos interrogations pour savoir comment devenir un couvreur professionnel dans notre dossier complet.

formation pour métier couvreur zingueur

Comment devenir couvreur zingueur ? Cet artisan est le professionnel de la toiture et couverture. Pour se former à ce métier du bâtiment, il faut suivre les études et formations de couvreur. Il apprend alors à construire, rénover et faire l’étanchéité des toits de la maison.

 

Les formations et diplômes requis

Il existe des formations et diplômes dédiés aux travaux de toiture qui vous permettront de maîtriser la théorie et la pratique. Ce corps de métier est plus technique que la plomberie par exemple. Pour devenir couvreur, vous devez donc suivre un parcours scolaire dédié à ce métier afin d’obtenir les diplômes adéquates.

Pour accéder à ce métier, il faudra au minimum obtenir un CAP en apprentissage ou en lycée professionnel. Parmi les CAP menant à ce métier, il y a les diplômes suivants :

  • CAP couvreur.
  • CAP étancheur du BTP et des TP.
  • Brevet professionnel étanchéité du bâtiment.
  • Brevet professionnel de couvreur.
  • La mention complémentaire en zinguerie.
  • Brevet de maîtrise de couvreur.

Il est ensuite possible de poursuivre vos études par un BTS (Brevet de Technicien Supérieur) qui vous permettra de prendre des postes de direction de chantier plus rapidement. Parmi ces diplômes, il y a :

  • Le BTS charpente-couverture.
  • Le BTS enveloppe du bâtiment : façade et étanchéité.

Là encore, la formation se suit en lycée professionnel et peut être faite en alternance. Dans les métiers du bâtiment, c’est la meilleure solution pour acquérir la théorie et la pratique en un seul et même cursus scolaire. De fait, vous ne débarquerez pas sur le marché du travail sans aucune expérience professionnelle.

Certains étudiants en toiture et couverture choisissent de continuer leurs études en suivant un parcours professionnel un DEUST en bâtiment et construction. Ces parcours professionnels sont dédiés aux apprentis couvreurs souhaitant réaliser de la conduite de chantier.

 

Les labels utiles pour un couvreur

Comme pour beaucoup de métier du bâtiment, les labels ont leur importance. À commencer par le label RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) qui permet au couvreur de travailler en rénovation. Il est également intéressant pour l’artisan d’obtenir des labels dans différentes spécialisations comme :

  • Le label de couvreur zingueur : de fait, vous pourrez aussi intervenir pour la mise en place de gouttières ou d’étanchéité des conduits de cheminée entre autres.
  • Le label d’isolation de toiture : cela permet de se diversifier et d’assurer l’étanchéité de la toiture en plus de la couverture.

Ces deux labels sont propres aux artisans couvreurs et ils ont deux avantages : donner confiance au client quant aux compétences du couvreur et lui permettre de toucher des aides et financements pour ces travaux de toiture.

comment devenir couvreur

Comment devenir couvreur ? Le couvreur zingueur réalise la construction, l’entretien et la réfections des toitures en tuile, ardoise, … Pour apprendre ce métier de l’artisanat du bâtiment, il faut suivre une formation qualifiante afin d’apprendre le métier de couvreur zingueur.

 

Salaire d’un couvreur professionnel

 

Comme dans tous les métiers du bâtiment, vous pouvez opter pour le salariat ou l’entrepreneuriat. Aussi, vous pouvez commencer votre carrière comme salarié dans une entreprise de toiture. Généralement, votre premier contrat se trouve dans l’entreprise où vous avez effectué votre apprentissage. Mais ce n’est pas obligatoire. Le salaire d’un couvreur dépend essentiellement de son niveau d’études, son ancienneté dans l’entreprise et de sa région. Plus le couvreur aura un niveau d’expérience élevé et plus il aura un salaire élevé.

Le salaire d’un débutant dans le métier de couvreur est de l’ordre de 1500€. Ce salaire est bien entendu majoré si vous avez obtenu des diplômes supérieurs comme avec un BTS. Après quelques années d’expérience, vous pouvez vous orienter vers des postes à responsabilités comme chef de chantier ou chef d’équipe. Et si vous avez l’esprit d’un entrepreneur, vous pouvez créer votre propre entreprise. Dans ce cas, votre salaire peut être de l’ordre de 5000€ environ.

Ancienneté dans l’entreprise Salaire annuel brut d’un couvreur
Couvreur apprenti De 25% à 78% du SMIC selon l’âge et l’année
Expérience de 1 à 3 ans 20.000€
Expérience de 3 à 5 ans 22.000€
Expérience de 5 à 10 ans 25.000€
Expérience supérieure à 10 ans 28.000€

Concernant le prix facturé au client pour des travaux de toiture, le tarif horaire d’un couvreur professionnel varie de 40€ à 60€ de l’heure. Il faut vous renseigner sur les prix pratiqués dans votre région par vos concurrents afin de fixer votre tarif horaire en conséquence et être dans la fourchette habituellement pratiquée chez vous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire sera publié dans les prochaines 24h.

Calcul les prix dans le bâtiment

Utilisez notre calculatrice en ligne pour estimer les prix des travaux de rénovation et de construction.

Faire des devis
Derniers guides
Guides populaires
Réussir en tant qu'artisan

Le site Artisan du Bâtiment est un guide permettant aux artisans et professionnels des travaux de développer leur entreprise et leur chiffre d’affaires. Les solutions pour réussir en tant qu’artisan et développer sa société.

© Copyright 2018 Le site des artisans du bâtiment par France Devis