• juin

    18

    2019
  • 272
  • 0
Mise en application de la RT 2020

Mise en application de la RT 2020

Les économies d’énergie sont toujours au centre des préoccupations du gouvernement. Et alors que la RT 2012 est toujours en vigueur, la RT 2020 dévoile déjà ses grandes lignes avec une grosse nouveauté : le bâtiment à énergie positive. L’objectif affiché de la version 2020 est la construction passive grâce au concept de Bâtiments à Energie POSitive (BEPOS).

Mais quand est-ce que la RT 2020 entrera en vigueur ? Quelles sont les obligations qui attendent les maisons neuves ? Quelles répercussions pour le particulier ? Nos professionnels des économies d’énergie répondent à toutes vos questions sur la Réglementation Thermique 2020 dont la date d’application n’est pas encore connue mais devrait être autours du 1er janvier 2021.

 

Nouvelle réglementation RT 2020 pour des constructions passives

 

La « RT », vous l’aurez compris, c’est la réglementation thermique prévue par le Grenelle de l’environnement. Concernant « 2020 », il s’agit de l’année d’entrée en vigueur de cette nouvelle norme de construction. Et elle arrive déjà à faire parler d’elle avec une révolution dans la façon de penser les travaux de construction et de rénovation nécessitant un permis de construire.

 

Objectifs de la Réglementation Thermique 2020

En effet, la RT 2020 n’est plus dans une optique de diminution de la consommation énergétique des foyers, mais ouvre la voie vers une nouvelle façon de penser en présentant les concepts de construction passive et de bâtiment à énergie positive.

Et ces deux visions de la maison de demain conduisent à une construction qui ne consomme plus d’énergie. La question qui vient tout de suite à l’esprit est alors de savoir comment un logement devient donc passif ? Tout simplement en produisant lui-même l’énergie dont il a besoin. C’est littéralement un renversement des mentalités et des approches quant à la production et à la consommation énergétique individuelle.

Mieux encore, la RT 2020 va plus loin et encourage à tendre vers une conception encore plus divergente de ce que l’on connaît, en préconisant la construction de bâtiment à énergie positive. Autrement dit, les logements du futur, pas si lointain d’ailleurs, produiront l’énergie nécessaire à leur propre consommation, mais aussi de l’énergie supplémentaire et tout cela bien sûr en utilisant des ressources naturelles non polluantes et non destructrices de l’environnement.

 

Énergies vertes et impacts sur le prix de construction des bâtiments

De consommatrices, les habitations de 2020 vont donc devenir passives, c’est-à-dire neutres, et tendent vers le positif. C’est un pas énorme en matière de préservation de l’environnement et d’amélioration de l’habitat. Mais qu’en sera-t-il du coût supplémentaire de construction pour les particuliers afin d’appliquer ces directives pour atteindre les objectifs de zéro consommation énergétique polluante ? C’est ce qu’il reste encore à savoir, car pour obtenir l’énergie nécessaire à sa propre consommation énergétique, le logement devra être équipé de dispositifs comme les panneaux photovoltaïques.

D’ailleurs, la RT 2020 est à mettre en parallèle de la Réglementation Environnementale (RE 2020) et la Réglementation Bâtiment Responsable (RBR 2020). Ces futures réglementations dans le BTP visent à améliorer l’efficacité énergétique des maisons et immeubles mais aussi la production d’énergies renouvelables domestiques.

Ces nouvelles normes impacteront directement le budget des foyers et augmenteront de 5% à 10% le coût de construction final. Il faudra aussi mettre en balance, la réduction, voire l’absence de facture énergétique puisque chaque logement sera énergétiquement autonome, des fournisseurs d’énergie pour voir si ce surcoût est absorbé ou pas. Ce sera peut-être un argument de vente dont vous pourrez vous servir. Par conséquent, les constructeurs et promoteurs vendront leurs constructions neuves plus cher à l’achat mais ce surcoût sera compensé par des factures d’énergie extrêmement réduites.

 

Domotique et isolation au service de l’environnement

Bien entendu, les éléments à mettre en place dans les constructions neuves ne se limitent pas à cela et la domotique semble être amenée à jouer un rôle de plus en plus important dans la réduction de la consommation énergétique des foyers. Ainsi, l’isolation, les fenêtres à accumulation de chaleur ainsi que les volets qui s’orientent en fonction du soleil et la chasse au gaspillage énergétique jouent un rôle central dans cette nouvelle réglementation.

La construction de 2020 prévoit donc une consommation énergétique minimale compensée par une production d’énergie personnelle, le tout dans un contexte de préservation de la planète. De fait, l’artisan devra s’adapter afin de proposer ses prestations en s’adaptant à ces nouveaux matériaux et à ces nouvelles méthodes de construction.

 

Date d’application de la RT 2020 en France

 

Toutes les entreprises du bâtiment se questionnent sur la date d’application de la RT 2020 en France qui va modifier leur façon de réaliser les chantiers. La date d’entrée en vigueur de cette nouvelle réglementation fait beaucoup parler d’elle. Pour le moment, le gouvernement n’a annoncé aucune date de sortie officielle pour la RT 2020 qui succédera alors à la RT 2012 .

En effet, quand certains annonçaient une date de mise en application pour le 1er janvier 2020, d’autres spéculent plutôt sur une date en fin d’année, voire en début d’année 2021. Apparemment, les seconds avaient raison et au plus tard, la RT 2020 sera applicable à partir du 01/01/2021.

Ce qui est certain par contre, c’est que ces nouvelles normes s’appliquent depuis 2018 aux bâtiments publics. Il devrait donc y avoir un retour d’expérience sur cette réglementation thermique avant qu’elle ne s’impose aux particuliers. De plus, de nombreux artisans du bâtiment ont commencé à se former à la réglementation thermique 2020, notamment les entreprises de construction et les promoteurs.

date application rt2020

Le gouvernement n’a annoncé aucune date officielle pour l’entrée en vigueur de la RT2020. En sachant les implications pour les acteurs du bâtiment, promoteurs et constructeurs compris, il est important de donner en avancer une date d’application de la RT2020 qui devrait remplacer la RT 2012 au 1er janvier 2021.

 

Le déploiement de l’expérimentation E+CH2

 

Le retour d’expérience que nous venons juste d’évoquer ci-dessus rentre tout à fait dans la démarche gouvernementale de vouloir expérimenter les directives de la RT 2020 avant son entrée en vigueur. La RT 2020 va impacter tous les acteurs du BTP, mais également les futurs propriétaires d’un bien immobilier et l’environnement, il convient donc de bien définir les objectifs à atteindre et les moyens pour y parvenir.

En effet, l’État a lancé un vaste projet dans lequel elle invite les maîtres d’ouvrage désireux de s’impliquer dans le dispositif à se manifester. Si vous avez envie de vous impliquer, c’est donc le moment de vous faire connaître auprès des services concernés (pour participer à l’expérimentation). Il faut donc concevoir, construire et évaluer les bâtiments à énergie positive ou passifs. Les bâtiments éligibles à cette expérience sont des constructions neuves bien sûr, mais aussi des logements en rénovation sous réserve qu’ils répondent déjà aux normes de la RT 2012.

De fait, le label E+C devrait donc voir le jour suite aux résultats de cette expérimentation basée sur le volontariat. Les différences entre la RT 2012 et la RT 2020 sont donc énormes. Quand la première fixait comme objectif un BBC, soit un Bâtiment Basse Consommation, avec une consommation énergétique de 50 Wep/m²/an, la seconde prévoit un BEPOS, soit un Bâtiment à Energie POSitive avec une consommation énergétique de 0 Wep/an/m². La première met en avant 5 points de dépense énergétique à contrôler, la seconde inclut les appareils ménagers et électroménagers, … l’humain se retrouve acteur de sa consommation à travers ses habitudes.

Il y a donc une notion de consommation maîtrisée, mais aussi de comportements éco-responsables et de retour à la conformité avec le cycle naturel. Ce n’est donc plus l’homme qui adapte la nature à ses besoins et pioche en elle les ressources sans se préoccuper de leur disparition, mais c’est l’homme qui s’adapte à la nature en utilisant ses ressources naturelles sans les détruire ou les épuiser.

 

Tableau comparatif RT 2012 et RT 2020

 

Les entreprises du bâtiment se questionnent souvent sur les différences entre la RT 2012 et la RT 2020. Pour mieux comprendre quelles sont les différences entre la réglementation thermique 2012 et 2020, mais aussi les implications et les changements pour les professionnels du secteur, voici un tableau récapitulatif de leurs différences fondamentales :

Comparatif des différences entre RT 2012 et RT 2020
ObjectifsRT 2012RT 2020
Date d’applicationEn vigueur depuis le 01/01/13 et jusqu’à aujourd’hui.Lancement prévu le 01/01/2021 (date non officielle).
Types de bâtimentsBâtiments basse consommation (BBC).Bâtiments à énergie positive (BEPOS).
Usages pris en compteRefroidissement,
Chauffage,
Production d’eau chaude sanitaire,
Éclairage,
Auxiliaires.
Refroidissement,
Chauffage,
Production d’eau chaude sanitaire,
Éclairage,
Auxiliaires,
Appareils ménagers,
Appareils électroménagers.
Type de consommation viséDiminution de la consommation des équipements à 50 Wbp/an/m².Suppression du gaspillage énergétique à l’aide d’une gestion intelligente de la consommation. Consommation 0 Wbp/an/m².
Principaux éléments pris en compteIsolation thermique des bâtiments.Isolation thermique des bâtiments,
Production d’énergie (panneaux photovoltaïques, etc.),
Empreinte environnementale.

 

différences rt2012 et rt2020

Quelles sont les différences entre RT 2012 et RT 2020 ? La RT2020 va prochainement remplacer la RT2012 qui est actuellement la réglementation thermique en vigueur pour les constructions de logements neufs et de grandes rénovations nécessitant un permis de construire. La RT 2020 va amener de nombreux changements.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Your comment will be published within 24 hours.

Derniers guides
Guides populaires
Réussir en tant qu'artisan

Le site Artisan du Bâtiment est un guide permettant aux artisans et professionnels des travaux de développer leur entreprise et leur chiffre d’affaires. Les solutions pour réussir en tant qu’artisan et développer sa société.

Obtenir des chantiers

Trouvez des chantiers dans votre région. Entrez en contact avec les particuliers

Faire une demande

Création de site internet

Votre site internet à 50 euros par mois. Devenez visible sur le web avec Artisandubatiment

Avoir un devis
Nous contacter - © Copyright 2019, Le site des artisans du bâtiment par France Devis