• mars

    18

    2022
  • 342
  • 0
Différence entre la chambre du commerce et des métiers

Différence entre la chambre du commerce et des métiers

Vous êtes artisan du bâtiment ou souhaitez le devenir, mais vous ne parvenez pas à faire la différence entre la Chambre du commerce et de l’industrie et la Chambre des métiers et de l’artisanat ? Vous peinez à saisir quelles sont leurs missions et en quoi elles peuvent vous être utiles ? Découvrez le rôle de chacune de ses chambres et comprenez à laquelle des deux vous êtes rattaché en tant que professionnel du bâtiment.

 

Chambre du commerce et chambre de l’artisanat : définition

 

Si les deux réseaux de chambres sont tous deux dédiés aux entreprises, les chambres du commerce et de l’industrie sont au service des entreprises commerciales, tandis que les chambres des métiers et de l’artisanat accompagnent les artisans.

 

Les chambres du commerce et de l’industrie

Les chambres du commerce et de l’industrie (CCI) sont dirigées par des chefs d’entreprise élus par leurs pairs. Ces établissements publics ont pour rôle de représenter les intérêts de l’industrie et du commerce auprès des pouvoirs publics. Elles soutiennent les entreprises commerciales.

Il n’existe pas une seule CCI. Le réseau compte en effet 100 chambres réparties sur tout le territoire français.

 

Les chambres des métiers et de l’artisanat

Les chambres des métiers et de l’artisanat (CMA) ont été créées pour aider, pour accompagner les artisans dans la gestion de leur entreprise. Elles enregistrent notamment toutes les formalités liées à la création, à la reprise ou à la cessation d’activité.

92 antennes régionales et départementales relaient l’établissement national.

Les CMA se composent de professionnels élus par leurs pairs tous les cinq ans.

 

De quelle chambre dépend un artisan du bâtiment ?

 

Un artisan du bâtiment dépend de la chambre des métiers

Un artisan du bâtiment dépend-il de la chambre des métiers ou de la chambre du commerce ?

 

Un artisan est une personne dotée d’un savoir-faire particulier, qui lui permet de créer ou produire quelque chose de ses mains ou de proposer la réalisation de prestations de service.

Les entreprises artisanales ne comptent pas plus de 10 salariés. Les artisans relèvent de la Chambre des métiers et de l’artisanat.

Il existe quatre types d’entreprises artisanales, réparties en 4 secteurs d’activité :

  • l’alimentation ;
  • les services ;
  • la fabrication ;
  • le bâtiment.

Dans la plupart des cas, les entreprises artisanales sont des entreprises individuelles. Le chef d’entreprise a par conséquent un statut d’indépendant.

Dans le secteur du bâtiment, voici les activités qui relèvent des chambres des métiers et de l’artisanat :

  • l’installation de systèmes d’alarme et activités associées de surveillance ;
  • le génie civil (en dehors de la promotion immobilière de lotissements fonciers viabilisés) ;
  • les travaux de construction réalisés par des spécialistes : travaux de maçonnerie, pose de charpente, pose de carrelage, installation de chauffage, travaux de plomberie et d’électricité, travaux de plâtres, travaux de couverture, travaux de menuiserie ou encore taille de pierre ;
  • la construction de bâtiments résidentiels ou non ;
  • l’incinération de déchets non dangereux et de production de cendres ;
  • le désamiantage ;
  • les activités de soutien aux industries extractives ;
  • le retrait des peintures à base de plomb ;
  • les autres industries extractives et orpaillage.

 

À quoi servent les chambres des métiers et de l’artisanat ?

 

Les CMA assurent plusieurs missions :

  • la défense des artisans et du secteur de l’artisanat ;
  • le soutien des artisans entrepreneurs et l’entrée dans le métier ;
  • l’apprentissage ;
  • la formation des artisans.

 

La défense des artisans et du secteur de l’artisanat

La CMA défend les intérêts du secteur professionnel des artisans, en l’occurrence, le secteur du bâtiment. Elle prend par conséquent la parole pour faire entendre la voix des artisans auprès des décideurs publics, afin d’améliorer leurs conditions et de résoudre leurs problèmes.

La CMA est également chargée de réaliser des études, dont les résultats sont supposés permettre de soutenir leur plaidoyer. Elle propose des solutions et formule des avis à destination des acteurs publics.

 

Le soutien des artisans entrepreneurs et l’entrée dans le métier

La CMA accompagne les artisans dans leur entrée dans le métier et les soutient une fois installés. Lorsque vous rencontrez un problème, vous êtes par conséquent invité à vous tourner vers la chambre des métiers dont vous dépendez, afin qu’un conseiller vous épaule dans vos démarches administratives.

Si vous souhaitez devenir artisan, dans le cadre d’une reconversion professionnelle ou non, il est indispensable de vous tourner vers la CMA pour obtenir votre inscription sur le répertoire des métiers, et ainsi votre immatriculation en tant qu’entreprise artisanale.

Les artisans du bâtiment sont également tenus de réaliser un stage d’installation.

L’aide apportée par la CMA ne se limite pas à l’accompagnement sur un plan administratif lors de la création ou de la reprise d’une entreprise. Les chambres peuvent en effet vous soutenir dans la gestion de votre entreprise, notamment en vous conseillant sur votre stratégie, votre business plan ou encore en vous apportant une aide juridique.

 

L’apprentissage

La CMA joue un rôle sur le plan de la formation des jeunes qui souhaitent entrer dans le métier. Bien qu’il soit possible de créer une entreprise du BTP sans posséder de diplômes, il est néanmoins recommandé de se former.

Le secteur du bâtiment manque cruellement de main-d’œuvre. Les candidats se font rares et ceux qui se présentent ne témoignent pas toujours d’une grande motivation. Le rôle de la CMA est alors de former les artisans de demain, de sensibiliser les jeunes intéressés par le secteur sur la réalité et l’intérêt des métiers artisanaux.

La CMA dispose de plusieurs centres de formation professionnels : les CFA (centres de formation des apprentis).

 

La formation des artisans

La formation ne se limite pas à la formation initiale. La Chambre s’occupe de la formation continue. Un professionnel a besoin de parfaire ses connaissances et développer ses savoir-faire durant toute sa carrière. La CMA contribue ainsi au développement professionnel des artisans.

 

À qui s’adresser ?

 

Vous souhaitez devenir artisan du bâtiment et voudriez en apprendre davantage sur le métier ? Vous désirez créer votre entreprise individuelle afin de vous mettre à votre compte, mais ne savez pas comment vous y prendre ? Vous rencontrez des problèmes dans la gestion de votre entreprise ? Vous aimeriez vous former, afin de développer vos compétences ? La Chambre des métiers et de l’artisanat est là pour vous aider.

Plusieurs interlocuteurs peuvent répondre à vos questions. Chaque région possède en effet une chambre des métiers et de l’artisanat. Pour la région Bretagne, la CMA régionale est par exemple située à Bruz, au sud de Rennes. Il existe par ailleurs quatre chambres départementales : à Ploufragan pour les Côtes-d’Armor, à Quimper pour le Finistère, à Rennes pour l’Ille-et-Vilaine et à Vannes pour le Morbihan.

Vous trouverez les coordonnées de la chambre dont vous dépendez sur le site web de celle-ci ou pourrez compléter un formulaire de contact dans lequel vous ferez par de votre requête.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Your comment will be published within 24 hours.

Guides populaires
Réussir en tant qu'artisan

Le site Artisan du Bâtiment est un guide permettant aux artisans et professionnels des travaux de développer leur entreprise et leur chiffre d’affaires. Les solutions pour réussir en tant qu’artisan et développer sa société.

Obtenir des chantiers

Trouvez des chantiers dans votre région. Entrez en contact avec les particuliers

Faire une demande

Création de site internet

Votre site internet à 50 euros par mois. Devenez visible sur le web avec Artisandubatiment

Avoir un devis
Nous contacter - © Copyright 2022, Le site des artisans du bâtiment par France Devis