• avril

    15

    2022
  • 68
  • 0
Prêt artisan : obtenir un crédit pour lancer son activité

Prêt artisan : obtenir un crédit pour lancer son activité

Lancer une activité dans le bâtiment est une belle aventure qui ne peut prendre vie sans argent. S’il est toujours possible de souscrire un crédit artisan pour vous aider à créer votre entreprise, les organismes de prêt sont souvent exigeants. Vers qui vous tourner pour obtenir un financement ? Quelles sont les conditions à remplir et les démarches à effectuer ? Quel est le montant moyen d’un crédit artisan ? Zoom sur le prêt professionnel artisan.

 

Pourquoi souscrire un crédit quand on est artisan ?

 

Lorsqu’on lance son entreprise en tant qu’artisan du bâtiment, les besoins de financement sont importants. S’il est toujours possible d’injecter des fonds propres, ces derniers sont souvent insuffisants.

Le prêt professionnel permet alors à l’artisan de lancer son activité, puis de la développer. Lorsque l’entreprise est créée, vous pouvez en effet avoir des besoins de trésorerie, afin de compenser des décalages de comptabilité, ou être contraint de renouveler votre matériel.

De manière générale, votre prêt artisan vous permet de financer :

  • les frais d’installation ;
  • votre matériel ;
  • votre outillage ;
  • vos véhicules ;
  • vos locaux ;
  • l’embauche de vos ouvriers ou, plus largement, de votre personnel ;
  • les coûts de marketing ;
  • ou encore votre trésorerie.

 

Quel est le besoin de financement moyen pour un artisan ?

 

Le besoin de financement varie d’une entreprise à une autre. Le montant dépend en effet de :

  • la taille de l’entreprise (micro-entrepreneur, TPE, PME ou grande entreprise) ;
  • du corps de métier ;
  • de l’équipe.

Pour créer une entreprise dans le bâtiment, le montant à emprunter peut varier de 5 000 et 100 000 €, selon vos objectifs.

De manière générale, les banques sont prêtes à accorder un montant allant de 3 à 4 ans de capacité d’autofinancement. Cette dernière se calcule en additionnant les résultats nets et les charges non décaissables, somme à laquelle on soustrait les produits non encaissables.

En ce qui concerne un artisan ou un indépendant, la banque sera alors prête à lui accorder un prêt d’un montant allant de 40 k et 120 k, en fonction du projet. Pour l’obtenir, le professionnel devra bien entendu présenter un business plan solide, afin de convaincre la banque qu’il possède les compétences et l’organisation pour atteindre un résultat net de 20 à 30 k annuel. Les délais du remboursement sont à négocier et peuvent s’échelonner jusqu’à 20 ans pour les montants importants, et plutôt 5 ans pour les petites sommes.

En ce qui concerne les PME avec salariés, les montants peuvent dépasser 200 000 euros. Les garanties demandées seront, elles aussi, plus importantes : une forte expérience dans le secteur d’activité, un apport personnel conséquent ou un apport venant d’investisseurs extérieurs. Là encore, le business plan doit être très solide pour convaincre les banques.

Chaque cas est différent.

 

À qui s’adresser pour un prêt artisan ?

 

Qui peut prêter de l'argent à un artisan du bâtiment ?

Préférez-vous vous tourner vers un courtier ou vers un banquier pour votre crédit artisan ?

De nos jours, pour souscrire un prêt professionnel ou un crédit artisan, vous pouvez vous tourner vers :

  • les organismes agréés, dont les banques principalement : S’il semble souvent naturel de faire appel à la banque chez qui vous avez un compte en tant que particulier, il est néanmoins plus stratégique de faire marcher la concurrence ;
  • les courtiers en prêt : Ils se chargent de centraliser toutes les données relatives à votre prêt et contactent eux-mêmes les banques ou autres organismes de prêt, afin de leur soumettre votre dossier. Ils reçoivent ensuite les réponses, négocient et reviennent ensuite vers vous avec la meilleure offre ;
  • les comparateurs de prêt en ligne : Il existe de nombreuses plateformes qui jouent le rôle de courtier. Vous complétez un formulaire en ligne et le comparateur se charge de sonder le marché et de vous envoyer ensuite les offres.

Il est important de bien estimer vos besoins de financement avant de vous engager davantage dans votre projet.

Quel que soit votre interlocuteur, une fois que vous pensez avoir trouvé une offre qui correspond à vos besoins, sachez que vous disposez d’un délai de 14 jours pour vous rétracter.

 

Quelles sont les conditions pour obtenir un crédit artisan pour lancer son activité ?

 

Les conditions imposées par les organismes de prêt sont très variables. Si certaines banques peuvent vous accorder un crédit artisan dans l’urgence et sans aucune garantie, d’autres seront plus exigeantes.

Il est néanmoins assez fréquent que les banques exigent :

  • un apport personnel : Il s’agit de fonds propres, qui doivent s’élever à 15 à 30 % du montant de votre besoin de financement ;
  • une garantie : Elle permet à la banque de pouvoir obtenir le règlement des mensualités en cas de non paiement par l’emprunteur, et de partager les risques en cas de non-remboursement du prêt.

 

Obtenir un crédit pour son activité d’artisan : les étapes à suivre

 

Pour souscrire un prêt professionnel, vous devez :

  • réaliser un business plan ;
  • rechercher un organisme prêteur ;
  • réussir l’entretien ;
  • choisir le type de prêt ;
  • constituer votre dossier ;
  • signer le contrat de crédit.

 

Réaliser un business plan

Afin donner vie à votre projet qui tienne la route, vous devez réaliser un business plan en amont.

Ce document vous permet de :

  • définir vos objectifs commerciaux ;
  • présenter les moyens dont vous disposez pour y parvenir et les stratégies que vous souhaitez mettre en place ;
  • indiquer sous quels délais vous pensez réussir à atteindre vos objectifs ;
  • préciser vos besoins de financement.

Une fois votre business plan réalisé, vous êtes prêt à effectuer vos recherches.

 

Rechercher un organisme prêteur

Comme indiqué plus haut, vous pouvez prendre directement contact avec les organismes qui vous intéressent, confier la réalisation de vos démarches à un courtier ou passer par un comparateur en ligne.

 

Réussir l’entretien

Aujourd’hui, les banques se montrent de plus en plus frileuses lorsqu’il s’agit de prêter de l’argent à des entreprises et, à plus forte raison, lorsqu’elles n’en sont qu’à leurs premiers pas. Il est par conséquent fréquent que les organismes demandent à vous recevoir, afin de s’entretenir avec vous à propos des grandes lignes de votre projet. À vous de savoir mettre en avant ses points forts. C’est là toute l’utilité du business plan.

Le business plan doit contribuer à rassurer l’organisme prêteur et établir ainsi une relation de confiance. Ne cherchez pas à éblouir votre interlocuteur par des prévisions incroyables. Soyez réaliste. La banque n’investira que si elle juge votre projet viable et de qualité.

Votre interlocuteur doit comprendre les tenants et les aboutissants de votre plan de financement :

  • les délais : S’agit d’un plan de financement à court, moyen ou long terme ? ;
  • la répartition du financement : Réservez une part importante à l’apport personnel ;
  • les perspectives : Présentez le bilan prévisionnel sur au moins trois ans.

À l’issue de l’entretien, le banquier vous donnera une idée sur la faisabilité de votre projet, et par conséquent sur la potentielle réponse de la banque pour vous aider à le financer.

 

Choisir le type de prêt

En règle générale, les banques proposent deux types de prêts :

  • le prêt bancaire classique : Il est intéressant pour les crédits artisan importants. Vous devrez toutefois prévoir un apport personnel et une garantie ;
  • le prêt de création d’entreprise (PCE) : Ces prêts sont moins élevés, mais peuvent être suffisants pour démarrer une petite activité. Ils présentent l’avantage de ne pas exiger de caution ou de garantie. Le montant prêté est compris entre 2 000 et 7 000 €. Le crédit ne doit servir qu’à financer des biens immatériels. Le PCE ne peut toutefois être accordé que si vous avez déjà souscrit un prêt bancaire classique.

 

Constituer votre dossier

Pour souscrire un prêt professionnel artisan, vous devez fournir un dossier complet composé de :

  • la présentation complète de votre entreprise ;
  • la présentation de votre projet de financement, avec un montant précis ;
  • la CNI (carte nationale d’identité) du chef d’entreprise ;
  • l’extrait Kbis de votre entreprise ;
  • un bilan prévisionnel ou les trois derniers bilans, si vous les avez ;
  • un justificatif de domicile ;
  • une preuve de votre apport personnel ;
  • des renseignements sur votre garantie.

Chaque organisme a ses habitudes et peut demander des documents complémentaires.

Une fois votre dossier transmis, vous devriez recevoir sous quelques jours un accord de principe ou un refus.

 

Signer le contrat de crédit

Si l’offre vous convient, il ne vous reste plus qu’à signer le contrat.

 

Que faire si vous n’obtenez pas de crédit artisan ?

 

Une banque vient de vous refuser votre crédit ? Ne baissez pas les bras ! Vous pouvez :

  • vous tourner vers une autre banque, sans retoucher votre projet ;
  • faire appel à un courtier en prêt, si vous ne l’avez pas déjà fait ;
  • redessiner les contours de votre projet, en revoyant certaines exigences à la baisse ;
  • obtenir des financements complémentaires par d’autres biais, notamment le financement participatif, afin de réduire le montant que vous souhaitez emprunter. L’État propose par ailleurs de nombreuses aides à la création d’entreprise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Your comment will be published within 24 hours.

Guides populaires
Réussir en tant qu'artisan

Le site Artisan du Bâtiment est un guide permettant aux artisans et professionnels des travaux de développer leur entreprise et leur chiffre d’affaires. Les solutions pour réussir en tant qu’artisan et développer sa société.

Obtenir des chantiers

Trouvez des chantiers dans votre région. Entrez en contact avec les particuliers

Faire une demande

Création de site internet

Votre site internet à 50 euros par mois. Devenez visible sur le web avec Artisandubatiment

Avoir un devis
Nous contacter - © Copyright 2022, Le site des artisans du bâtiment par France Devis