• février

    7

    2018
  • 432
  • 0
Créer son entreprise en tant qu’artisan

Créer son entreprise en tant qu’artisan

Comment créer une entreprise de peintre en bâtiment ? Comment s’installer en tant qu’électricienQuelles sont les démarches pour créer sa société dans l’artisanat ? Vous avez décidé de vous installer comme artisan dans le bâtiment. Cependant, vous ne connaissez pas les démarches administratives et les obligations liées à la création d’une société. Pour y voir plus clair dans les statuts possibles, le financement, les étapes, les obligations, mais aussi les qualités requises pour être un bon chef d’entreprise, nos experts ont déblayé le terrain afin de vous offrir une feuille de route simple et facile à suivre. Découvrez les étapes à suivre pour créer sa propre entreprise en tant qu’artisan du bâtiment en France.

 

Quel statut d’entreprise choisir pour son métier ?

 

Pour pouvoir se lancer à son compte en tant que professionnel du bâtiment, il est important de se renseigner sur les différents statuts juridiques d’entreprise : EURL, SARL, SAS, SCI, auto-entreprise, … Ces statuts juridiques permettent de définir les objectifs et le fonctionnement de l’entreprise. caractéristiques de la société, capital social et répartition des parts ou encore déclaration des associés. De plus, les droits et obligations juridiques varient d’un statut à l’autre.

C’est la première chose que l’on va vous demander, mais en même temps, c’est le choix le plus délicat à faire, car il va conditionner toute votre activité. Plusieurs statuts sont possibles, que vous soyez seul ou avec des associés. Une fois le statut choisi, vous devrez vous soumettre aux obligations comptables, fiscales et sociales qui en découlent. Vous comprenez donc l’importance de bien sélectionner le statut qui correspond à vos attentes.

Les conseils d’un cabinet comptable sont très utiles pour choisir le statut de sa future entreprise. De plus, ce dernier pourra entreprendre les démarches administratives pour la création. Ce service est facturé entre 500€ et 2.000€ en fonction du comptable.

Quels sont les avantages du statut d’auto-entrepreneur ? Pourquoi créer une SARL ? Pour vous aider dans votre choix, voici un bref récapitulatif des choix qui s’offrent à vous :

  • Statuts juridiques pour un entrepreneur seul :
    • Autoentrepreneur : ce statut est le plus léger et le moins contraignant. Le CA est plafonné. La TVA n’est pas applicable. Les charges fiscales et sociales sont calculées sur le chiffre d’affaires. La seule obligation comptable est de tenir un livre de recette. Si vous n’avez pas de charges ou très peu, ce statut est idéal. Attention, aucune charge ne peut être déduite.
    • EIRL : vous avez l’obligation de tenir une comptabilité. Il n’y a pas de seuil de chiffre d’affaires. La TVA est applicable. Les charges fiscales et sociales se calculent sur le bénéfice. Cela signifie que les charges sont déductibles de vos recettes. C’est un statut proche de celui de la SARL, mais avec un associé unique. Votre patrimoine est protégé. La comptabilité est celle d’une petite société.
    • SASU : c’est une société à associé unique. La grosse particularité est que le gérant est soumis au régime salarié. Le reste est pareil que pour l’ EIRL.
  • Statuts juridiques pour une entreprise avec associés :
    • SARL : l’équivalent de l’EIRL avec au moins deux associés.
    • SAS : c’est la SASU avec plusieurs associés.
    • SA : c’est un statut adapté aux très grosses entreprises.

Une fois votre statut choisi, vous pourrez procéder aux formalités d’inscription auprès du Répertoire des Métiers et obtenir votre numéro SIRET appelée aussi numéro d’immatriculation de votre entreprise. Pour finaliser l’immatriculation de l’entreprise de bâtiment, vous devrez justifier d’un diplôme de CAP au minimum dans le métier choisi ou obtenir une équivalence si vous avez au moins trois années d’expérience dans le métier. Il est donc fortement déconseillé de créer une entreprise de bâtiment sans diplôme. De plus, un stage de préparation à l’installation peut être obligatoire.

Enfin, vous devrez souscrire diverses assurances afin d’avoir le droit d’exercer en tant qu’artisan comme la garantie décennale et la RC professionnelle entre autres. Ces assurances vous couvriront juridiquement et financièrement en cas de litige avec un de vos salariés ou de vos clients. Il est essentiel de bien se protéger quand on devient entrepreneur.

démarrer activité dans le bâtiment

Quel statut juridique choisir en tant qu’artisan du bâtiment ? Quel type de société créer pour une entreprise d’électricité, de plomberie ou de maçonnerie ? Artisan du bâtiment en auto entreprise, en SARL, en SAS, … Le guide pour bien démarrer son activité dans le bâtiment.

 

Les qualités pour se mettre à son compte

 

Décider de se mettre à son compte n’est pas une décision qui se prend à la légère. Outre le côté formalités, il faut aussi se poser les bonnes questions au niveau personnel. Sachez qu’un chef d’entreprise doit être multi-compétent afin de pouvoir faire face à toutes les obligations de cette fonction. Sans parler de la pression quotidienne liée à l’activité de l’entreprise et le temps nécessaire pour gérer cette activité.

Un dirigeant de société est amené à réaliser les chantiers mais surtout : suivre son chiffre d’affaires, faire de la comptabilité, embaucher et gérer des salariés, résoudre des litiges ou encore trouver des solutions pour remplir le carnet de commandes. Autant de tâches pour lesquelles un entrepreneur doit être bien préparé. Vous devez donc posséder des connaissances, voire des bases dans des domaines administratifs, afin de pouvoir prétendre gérer correctement votre entreprise.

 

Maîtriser le métier du bâtiment

Pour lancer une entreprise du bâtiment, il faut tout d’abord être compétent dans son métier. Pour cela, une formation est nécessaire : CAP, BEP, BAC professionnel, … En effet, pour créer une entreprise d’électricité générale ou de plomberie, un diplôme minimum est souvent exigé. Il faut donc commencer ce projet en obtenant un diplôme reconnu par l’État selon le métier à exercer : formation scolaire de peintre, d’électricien ou encore de plombier-chauffagiste.

L’obtention d’un diplôme atteste également de vos compétences et de votre savoir-faire auprès des clients. Qu’il s’agisse de clients particuliers, professionnels ou collectivités locales. Pour obtenir des financements de la banque ou des aides, une formation scolaire est le plus souvent requis. Votre qualification dans un métier du bâtiment est donc validée par un diplôme qui vous permettra de vous installer à votre compte.

 

Importance des notions en gestion d’entreprise

Pour démarrer son activité en tant qu’artisan du bâtiment, le plus simple est de créer une entreprise individuelle. Les obligations administratives sont réduites au minimum en termes de comptabilité ou de déclaration de la TVA par exemple. Vous n’aurez aucun associé ou salarié à gérer au lancement de la société. Malgré sa simplicité, il est essentiel de savoir un minimum diriger une société et d’avoir des notions en gestion d’entreprise.

Le plus souvent, vous n’êtes pas expert-comptable mais artisan. Vous n’avez donc pas été formé à la gestion et au développement d’une entreprise. Vous devez acquérir des notions élémentaires en gestion avant de créer votre propre société du bâtiment. Pour cela, il est important de suivre des formations pour savoir comment entreprendre lors d’une création ou d’une reprise d’entreprise. Vous pouvez commencer par lire le guide de création de la CCI ou vous renseigner auprès du Le centre de formalités des entreprises (CFE) par exemple.

La gestion d’une entreprise nécessite notamment de maîtriser ces différents éléments :

  • Les tableaux de bord : ce terme barbare regroupe l’ensemble des prévisionnels de votre activité. C’est grâce à eux que vous avez déterminé quel chiffre d’affaires vous est nécessaire pour que votre entreprise prospère. Vous devez donc suivre leurs indications et faire le rapprochement avec la réalité de vos chantiers pour savoir ce que vous réserve la fin du mois.
  • La trésorerie : autre facette de la gestion, la trésorerie est aussi votre meilleur ami. Elle doit rester en positif bien sûr et vous devez prévoir les dépenses fixes sans pour autant vous retrouver dans le rouge.
  • Le bilan : il ne fera son apparition qu’au bout de la première année d’exploitation. Cependant, il est indispensable de savoir lire certaines lignes qui vous donneront des indications précieuses sur votre activité.
  • Les devis et factures : ils sont votre fonds de commerce et doivent impérativement comporter des mentions obligatoires. Vous devez savoir les rédiger pour pouvoir conclure vos contrats et décrocher vos chantiers.

 

Organisation et management

Pour réussir en tant qu’artisan à son compte, vous devrez développer des compétences en organisation et en management. Qu’il s’agisse de planifier les différents chantiers, la facturation des clients ou encore de former une équipe, ces qualités sont obligatoires pour créer son entreprise du bâtiment.

Là, ce sont vos qualités humaines qui rentrent en ligne de compte. Vous devez être capable de prévoir le planning et de vous y tenir. Si vous dépassez le nombre de jours alloué à un chantier, celui-ci ne sera plus rentable et peut même devenir un gouffre financier vous faisant prendre du retard sur d’autres clients. En effet, le client peut demander des pénalités de retard dans certaines conditions si le chantier n’est pas livré à temps.

Au niveau des ressources humaines, c’est aussi à vous de savoir évaluer les compétences de vos salariés ou sous-traitants afin de les exploiter au mieux et de les envoyer là où leur savoir-faire sera rentable. Le but est toujours le même : gagner de l’argent et non pas en perdre par une mauvaise gestion du capital humain.

Dans le secteur du bâtiment, il est important d’avoir un réseau de connaissances car vous aurez souvent besoin de l’aide d’un électricien, d’un plombier, d’un couvreur, d’un maçon ou encore d’un peintre. Vous devez donc vous faire des contacts et développer votre réseau. De plus, ce réseau pourra vous apporter des opportunités de travaux à faire.

 

Définir un chiffre d’affaires prévisionnel

Le lancement d’une entreprise du bâtiment coûte très cher car il faut acheter du matériel, des outils, un utilitaire, … Ces investissements sont néanmoins obligatoires pour exercer ce type de métier. Un artisan doit aussi gérer les délais de paiement des clients. D’ordre général, un client paye une partie importante des travaux au début des travaux puis la somme restante à la livraison du chantier.

Quand on débute à son compte, il y a plusieurs astuces à savoir pour ne pas se mettre dedans à la fin du mois. Prévoyez une cagnotte suffisante pour les premiers mois de démarrage de l’activité afin de pouvoir subvenir à vos besoins si votre chiffre d’affaires couvre seulement vos frais. Il ne faut pas compter se verser un salaire décent la première année d’activité car vous aurez de nombreux achats à rembourser. Pour vous aider à calculer le chiffre d’affaires prévisionnel de votre société, faire une étude de marché et définir un business plan financier sont les meilleurs outils.

Vous pouvez d’ailleurs, suivant votre statut, bénéficier d’aides à la création d’entreprises ou même conserver vos allocations chômage durant les premiers mois d’activité. Par exemple, l’aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d’entreprise (ACCRE) est disponible aussi pour une auto entreprise et micro entreprise dans le bâtiment. Ces aides vous permettent de financer l’achat de matériel et d’avoir un peu moins de pression vis-à-vis du chiffre d’affaires à réaliser.

Enfin, estimez correctement votre taux horaire afin de produire des devis cohérents qui auront plus de chance d’être signés. Une fois cela fait, suivez l’évolution de votre CA afin d’atteindre les seuils que vous vous êtes fixés pour permettre la couverture de vos charges et le salaire que vous espérez. Sans oublier l’impôt sur les sociétés (IS) ou sur les revenus à payer en fonction du chiffre d’affaires généré.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire sera publié dans les prochaines 24h.

Calcul les prix dans le bâtiment

Utilisez notre calculatrice en ligne pour estimer les prix des travaux de rénovation et de construction.

Faire des devis
Derniers guides
Guides populaires
Réussir en tant qu'artisan

Le site Artisan du Bâtiment est un guide permettant aux artisans et professionnels des travaux de développer leur entreprise et leur chiffre d’affaires. Les solutions pour réussir en tant qu’artisan et développer sa société.

© Copyright 2018 Le site des artisans du bâtiment par France Devis