• septembre

    26

    2021
  • 129
  • 0
Devenir décoratrice : la fiche métier

Devenir décoratrice : la fiche métier

Entre le contexte sanitaire et l’intérêt grandissant des particuliers pour le confort et l’esthétisme de leur logement, la décoration d’intérieur a de l’avenir. Quelles sont les missions du décorateur ? Quelles sont les études à envisager ? Comment se passe la reconversion professionnelle pour devenir décoratrice ? Découvrez quelles sont les missions, les compétences, les diplômes, le salaire moyen et les statuts possible d’un décorateur d’intérieur.

 

Pourquoi devenir décoratrice d’intérieur ?

 

Vous aimez les matières, les textures, les couleurs ? Les dernières tendances design n’ont plus de secret pour vous ? Vous savez transformer le moindre petit espace insignifiant en un lieu où il fait bon vivre ? Vous aimez le contact et êtes une pro de l’organisation ? Vous maniez le crayon et la souris comme personne ? Vous devriez alors prendre le temps de vous renseigner sur le métier de décoratrice d’intérieur !

 

Les missions : que fait la décoratrice ?

Avant tout autre chose, la décoratrice d’intérieur est chargée d’aménager un espace en fonction des souhaits et contraintes de ses clients : couleurs, formes, superficie, matière, volumes et budget.

Un décorateur d’intérieur est en charge de nombreuses autres missions dans le cadre de l’aménagement intérieur d’un espace. Si la décoration en elle-même est bien entendu au cœur de son métier, il est malgré tout amené à devoir intervenir à d’autres niveaux :

  • organisation et présentation du projet au client ;
  • négociation avec les fournisseurs et prestataires qui interviennent sur le chantier (peintres, ébénistes, menuisiers, marbriers) : Vous devrez en effet parvenir à trouver les artisans compétents qui vous proposeront le tarif le plus juste, ainsi que des fournisseurs qui vous vendront les matériaux de qualité à des prix compétitifs ;
  • coordination et gestion des différents intervenants : Vous êtes le chef d’orchestre de l’aménagement. C’est par conséquent à vous de concevoir le planning d’intervention et de vous assurer de son respect. Vous aurez parfois à organiser des réunions de chantier, comme le font les maîtres d’œuvre ;
  • respect des normes de sécurité : Elles doivent être une priorité. Il faudra toujours réussir à concilier la sécurité avec les attentes des clients ;
  • suivi et contrôle du chantier : Vous devez veiller à ce que chaque détail du projet prenne bien forme, dans les temps, dans le respect des plans et des normes de sécurité ;
  • accompagnement du client dans la réalisation des démarches administratives : Bien qu’en tant que décorateur vous ne deviez pas toucher aux structures du bâtiment, il peut arriver que votre client ait des démarches à effectuer. Vous êtes dans ce cas invité à l’accompagner dans leur réalisation.

 

Quel type de prestations ?

 

Une décoratrice d’intérieur intervient chez les particuliers comme dans les entreprises, afin d’aménager le logement ou les locaux. Le décorateur a pour mission de créer des espaces à la fois fonctionnels et esthétiques, en tenant compte des exigences de ses clients.

Le professionnel peut se voir confier différents projets d’aménagement, du plus simple au plus complexe :

  • conseil en décoration ;
  • aide à l’achat d’éléments de décoration (coaching déco) ;
  • élaboration de plans d’aménagement ;
  • décoration intérieure d’une pièce ;
  • décoration intérieure d’un logement entier.

Les clients du décorateur sont aussi bien des particuliers, que des commerçants, des hôpitaux, des mairies, des musées ou encore des entreprises.

 

Quelle différence entre un décorateur et un architecte d’intérieur ?

 

Alors que l’architecte d’intérieur est autorisé à toucher à la structure du bâtiment, le décorateur d’intérieur n’est invité qu’à s’occuper de ce qui relève purement de la décoration (peinture, mobilier, revêtements de sol ou encore accessoires dissociables de la structure).

 

Quelles sont les compétences d’une décoratrice d’intérieur ?

 

La décoratrice d’intérieur doit posséder des compétences diverses, à la fois spécifique à son métier, mais également transversales et techniques. Devenir décorateur suppose en effet :

  • d’être créatif ;
  • de savoir écouter ses clients : Le décorateur doit avant tout proposer un projet en accord avec les souhaits de ses clients. Il doit s’adapter à eux et à l’espace à aménager, non l’inverse ;
  • d’être diplomate : Vous devrez parfois faire comprendre au client que l’un de ses désirs est techniquement impossible à mettre en place, sans pour autant le froisser. Il vous faudra par ailleurs réussir à solutionner des conflits entre artisans ou entre clients et artisans ;
  • d’être bon gestionnaire : Vous devez être en mesure de chiffrer rapidement un projet et de vous y tenir ;
  • de posséder un bon relationnel : Vous serez en effet en contact avec de nombreux acteurs du projet ;
  • d’avoir un esprit synthétique : Les clients ont souvent mille et une idées, qu’il convient de les traduire en un seul et même projet ;
  • d’être ingénieux et astucieux, afin de donner vie aux idées parfois difficilement réalisables ou contradictoires des clients ;
  • d’être organisé, afin de proposer une organisation cohérente dans le temps pour mener le projet à bien ;
  • de suivre l’évolution des tendances en matière d’aménagement intérieur ;
  • de maîtriser les logiciels de conception et de dessin assistés par ordinateur (CAO/DAO).

La décoratrice doit par ailleurs connaître les normes de sécurité existantes en matière d’aménagement des espaces publics et privés. Il s’agit d’une contrainte supplémentaire que vous devez prendre en compte, bien qu’elle vienne parfois à l’encontre du souhait d’un client. C’est dans ces situations que l’ingéniosité sera la plus grande des qualités, afin de parvenir à concilier sécurité et esthétisme !

 

Les études : comment devenir décoratrice ?

 

cursus pour devenir décoratrice d'intérieur

Pour devenir décoratrice d’intérieur, vous pouvez vous lancer sans diplôme. Il est toutefois recommandé de suivre une solide formation, ne serait-ce que pour apprendre à maîtriser les outils techniques et à connaître les normes de sécurité en vigueur.

 

Bien qu’il soit possible de devenir décorateur d’intérieur sans aucune formation, il est néanmoins préférable d’envisager de poursuivre des études au moins deux années après le baccalauréat. Le plus sûr est de posséder un diplôme de niveau bac + 5.

Le Conseil français des architectes d’intérieur reconnaît 14 formations, dont :

  • le BTS agencement de l’environnement architectural ;
  • le diplôme national d’arts et techniques (DNAT) design d’espace ;
  • le diplôme des métiers d’art (DMA) arts de l’habitat ;
  • le diplôme national d’arts plastiques (DNAP) design ;
  • le diplôme supérieur d’arts appliqués (DSAA) architecture intérieure et création de modèles ;
  • ou encore le diplôme de l’Ensad-Arts Déco spécialisé en architecture d’intérieur.

Des écoles telles que Boulle, l’Ensad, Camondo, La Martinière ou encore Olivier de Serres-Ensaama préparent parfaitement au métier de décoratrice d’intérieur.

 

Quelles formations en reconversion professionnelle ?

 

Vous souhaitez devenir décoratrice d’intérieur dans le cadre d’une reconversion professionnelle ? Il existe de nombreuses formations pour des profils diversifiés :

  • demandeur d’emploi ;
  • salarié ;
  • indépendant.

 

En tant que demandeur d’emploi

Plusieurs options s’offrent à vous :

  • le CPF : Vous pouvez dans ce cas ouvrir votre CPF (compte personnel de formation) consisté depuis votre premier emploi.
  • contacter directement Pôle emploi ;
  • l’AIF : L’aide individuelle à la formation permet de se former lorsque les autres dispositifs d’aide à la formation ne fonctionnent pas ;
  • le chèque formation : Il permet d’obtenir un diplôme qui donne accès à un titre professionnel figurant dans le Répertoire national des certifications ou qui donne la possibilité d’accéder au CPF ;
  • la POEI (préparation opérationnelle à l’emploi individuelle).

 

En tant que salarié

Vous devez obtenir l’accord de votre employeur pour effectuer une formation sur votre temps de travail. La demande doit être transmise :

  • au moins 60 jours avant le début de la formation, pour toute formation de moins de 6 mois ;
  • au moins 120 jours avant, si la formation dure plus de 6 mois.

L’employeur dispose d’un délai de 30 jours pour répondre.

Lorsque la formation a lieu en dehors du temps de travail, elle doit toutefois être éligible au CPF. Vous êtes alors tenu de transmettre votre demande au service des ressources humaines ou à votre employeur.

Il existe également :

  • le CPF de transition professionnelle : Vous vous reconvertissez, tout en étant rémunéré ;
  • le PDC (plan de développement des compétences) : L’employeur est tenu de former ses salariés de façon continue.

 

En tant qu’indépendant

Vous disposez de 5 solutions :

  • le CPF : Si vous vous êtes acquitté de vos cotisations ;
  • le fonds interprofessionnel de formation des professionnels libéraux (FIFPL) : Si vous êtes éligible ;
  • l’association de gestion et de financement de la formation des chefs d’entreprise (AGEFICE) : Si vous vous êtes acquitté de vos cotisations ;
  • le fonds d’assurance formation des chefs d’entreprise exerçant une activité artisanale (FAFCEA) ;
  • le financement personnel.

 

Quel est le salaire d’une décoratrice ?

 

Le salaire d’une décoratrice d’intérieur débutante est d’environ 1 500 € brut.

En tant que décorateur indépendant, il est tout à fait possible de gagner environ 2 800 € brut par mois en région parisienne, après quelques années d’expérience.

 

Quel statut avoir ?

 

La décoratrice d’intérieur peut posséder deux statuts :

  • décoratrice indépendante : S’il est difficile de faire son nom en tant que décoratrice indépendante, il s’agit toutefois de la voie qui vous permettra de gagner le mieux votre vie ;
  • décoratrice salariée : Elle peut travailler dans un bureau d’études, dans un cabinet d’architectes ou encore pour une entreprise de bâtiment qui prend en charge le second œuvre. Le secteur public emploie également des décorateurs pour l’État ou les collectivités locales.

 

Les évolutions de carrière

 

Le décorateur n’est pas toujours voué à travailler pour les particuliers ou les entreprises afin d’aménager leur intérieur. Il peut en effet s’orienter vers :

  • le secteur du spectacle, afin de participer à la conception des décors ;
  • le secteur de la communication, afin de travailler le design des produits ;
  • un type unique de bâtiment qu’il serait chargé d’aménager.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Your comment will be published within 24 hours.

Guides populaires
Réussir en tant qu'artisan

Le site Artisan du Bâtiment est un guide permettant aux artisans et professionnels des travaux de développer leur entreprise et leur chiffre d’affaires. Les solutions pour réussir en tant qu’artisan et développer sa société.

Obtenir des chantiers

Trouvez des chantiers dans votre région. Entrez en contact avec les particuliers

Faire une demande

Création de site internet

Votre site internet à 50 euros par mois. Devenez visible sur le web avec Artisandubatiment

Avoir un devis
Nous contacter - © Copyright 2021, Le site des artisans du bâtiment par France Devis