• mars

    14

    2018
  • 117
  • 0
Quel niveau d’étude pour devenir artisan ?

Quel niveau d’étude pour devenir artisan ?

Quel niveau d’étude pour devenir artisan ? Quelles sont les formations pour devenir artisan ? Quelles certifications sont obligatoires en fonction des différents métiers du bâtiment ? Peut-on devenir artisan sans diplôme ?

Pour exercer dans le bâtiment en tant qu’employé ou en tant qu’indépendant, vous allez devoir fournir certains diplômes ou les obtenir par équivalence selon votre expérience dans le métier. Sans cela, vous ne pourrez pas exercer votre métier (du moins en toute légalité).

Pour obtenir le statut d’artisan, vous devrez valider vos compétences par un diplôme ou une certification spécifique en fonction du métier concerné. Que vous soyez déjà dans la vie active, en reconversion professionnelle ou encore dans vos études, nous allons voir en détail les démarches pour devenir artisan.

 

Quel diplôme pour devenir artisan ?

Pour devenir artisan, il vous sera demandé de justifier vos compétences à l’aide d’un diplôme ou d’une certification. Ce diplôme ou cette certification valide vos compétences et donc votre droit à l’exercice de votre métier.

Si vous souhaitez ouvrir une entreprise en tant qu’artisan, un diplôme ou une certification sont d’ailleurs obligatoires pour pouvoir vous immatriculer, même en tant qu’auto-entrepreneur.

De même si vous êtes ouvrier du bâtiment, certains types de travaux sur les chantiers demandent la possession d’une certification spécifique (notamment pour l’utilisation de machine).

Aussi, vous avez le choix des armes ou plutôt des diplômes. Du CAP à bac +5, tout un panel de certifications s’offre à vous pour pouvoir vous établir en tant qu’artisan. Et là encore, quelle que soit votre situation professionnelle au moment de votre demande, vous avez à votre disposition un large choix de formations pour obtenir le diplôme nécessaire dans le secteur d’artisanat qui vous intéresse.

Les personnes motivées pourront s’orienter vers l’obtention d’un CAP, complété par une mention professionnelle ou encore un brevet professionnel. Les plus assidus aux études peuvent passer un bac professionnel, poursuivre avec un BTS jusqu’à un niveau d’étude les menant à bac+5 avec maitrise, capacité et autres diplômes.

Inutile de préciser que plus le métier du bâtiment visé demande des compétences, plus le niveau de diplôme requis sera élevé.

Si vous avez déjà de l’expérience dans votre domaine, vous pouvez  obtenir un CQP (certificat de qualification professionnelle) auprès de votre branche professionnelle. Ce diplôme est l’équivalent du CAP.

De même par la méthode de l’équivalence, aucun diplôme ne vous sera demandé si vous justifiez d’une expérience professionnelle de 3 ans minimum dans le métier choisi.

Pour suivre les formations menant aux certifications, vous pouvez opter pour le contrat en alternance ou le contrat de professionnalisation. Dans tous les cas, vous pouvez suivre les formations dans les Greta et autres centres de formation.

 

Diplômes et qualifications obligatoires pour un artisan

Pour pouvoir exercer en indépendant votre métier, vous devez justifier au minimum d’un CAP ou d’une équivalence de 3 ans d’ancienneté dans le secteur.

Sans cela, votre demande d’immatriculation sera refusée par la Chambre des Métiers. Vous avez donc tout intérêt à vous renseigner sur les formations proposées pour obtenir la certification nécéssaire si vous souhaitez exercer en tant qu’artisan indépendant.

comment devenir artisan

Pour exercer en tant qu’artisan indépendant, vous devrez justifier vos compétences par un diplôme ou une certification auprès de la Chambre des Métiers. C’est obligatoire pour obtenir votre immatriculation.

Pour cela, vous pouvez vous adresser à la CAPEB de votre département, à la Chambre des Métiers, mais aussi au Greta et aux OPCA de votre branche d’activité. Ils vous indiqueront les possibilités s’offrant à vous, selon votre situation professionnelle, afin d’obtenir les certifications nécessaires à la réalisation de votre projet d’entreprise.

 

Comment devenir artisan ?

Une fois les pré-requis obtenus, vous allez devoir passer par la case « création d’entreprise ». Et là, les choses se compliquent un peu, car la première chose demandée est le statut social et fiscal que vous allez choisir.

Il est nécessaire de faire un point sur les possibilités qui s’offrent à vous en matière de statut. Dans votre choix final, n’oubliez pas de tenir compte de l’entreprise que vous souhaitez créer et du choix de vie qui en découle.

Artisan : devenir Auto-entrepreneur

C’est le statut le plus simple au niveau des formalités d’immatriculation et le moins coûteux. La déclaration se fait sur le chiffre d’affaire uniquement. Aucune charge ne peut être déduite.

Le statut d’auto-entrepreneur en tant qu’artisan est simple et pratique. C’est l’idéal pour débuter votre activité, afin de tester ce nouveau mode de vie quitte à adopter pour un autre statut d’entreprise par la suite. Les recettes sont plafonnées à 70 000 euros H.T.

En 2018 les plafonds d’auto-entrepreneur ont évolué et sont passés à 70 000 € H.T pour un artisan en auto-entreprise. Vous n’êtes pas assujetti à la TVA en dessus de 33 200 euros de C.A . Par contre vous devrez collecter et déclarer la TVA au dessus de 33 200 euros de C.A sur l’année.

Ce statut est intéressant à condition de ne pas avoir de charge et frais de fonctionnement. En effet, en tant qu’auto-entrepreneur, vous ne pourrez pas déduire vos charges de votre C.A.

Le C.A dans sa globalité est ensuite imposé (donc pas intéressant si vous avez des frais de fonctionnement conséquents car vous ne pouvez pas les déduire de votre CA avant imposition).

Entreprise en nom propre

Vous avez deux possibilités :

  • L’EIRL : Elle remplace l’ancienne EURL. C’est une entreprise à associé unique : le dirigeant. Les biens personnels sont protégés. Elle dépend du régime du réel simplifié et doit donc faire l’objet d’une comptabilité plus élaborée que pour l’auto-entrepreneur. Les charges sont déductibles et la TVA à déclarer. Il n’y a pas de capital minimum à déposer.
  • L’entreprise personnelle : Sauf disposition contraire par acte notarié, elle ne protège pas vos biens personnels en cas de problème. Sinon, elle dispose des mêmes avantages et inconvénients que l’EIRL.

L’entreprise personne morale

Pour une entreprise morale, 3 possibilités :

  • La SARL : mêmes dispositions que pour l’EIRL, mais il faut être au moins deux associés. Un capital doit être déposé, mais il peut ne s’élever qu’à un seul euro.
  • La SASU : La particularité principale de cette forme juridique est que l’entrepreneur est soumis aux dispositions des salariés. Il ne cotise donc pas au RSI et n’a pas le statut de travailleur indépendant. Le reste rejoint l’EIRL.
  • La SAS : mêmes dispositions que la SASU sauf qu’il faut être au moins deux associés.

 

Créer son entreprise en tant qu’artisan

Vous l’aurez compris la création d’entreprise est en fait un dépôt de formalités. Elle implique des choix qui vont conditionner le fonctionnement de l’entreprise dès son démarrage. Vous avez donc tout intérêt à bien réfléchir à l’orientation que vous souhaitez donner à votre entreprise avant de vous frotter aux obligations de dépôt de demande d’immatriculation.

Sachez que de nombreuses ressources sont gratuitement à votre disposition pour faire le meilleur choix pour la création de votre entreprise. N’hésitez pas à consulter l’article : bien commencer en tant qu’artisan.

Artisan du batiment ? Trouvez des chantiers dans votre région
Votre métier
Vos coordonnées
  

Il est recommandé à l’issue de votre création d’entreprises, de suivre un stage ou une formation pour apprendre les notions de base de gestion. Ces stages sont proposés par les chambres des métier lors de la création de votre entreprise.

Il est également recommandé de sous-traiter si possible la partie administrative de votre entreprise. Faire appel à un cabinet comptable peut être intéressant même si ça représente un coût.

Une fois l’entreprise créer, il ne vous restera plus qu’à trouver des chantiers et développer votre activité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire sera publié dans les prochaines 24h.

Annuler la réponse

Calcul les prix dans le bâtiment

Utilisez notre calculatrice en ligne pour estimer les prix des travaux de rénovation et de construction.

Faire des devis
Derniers guides
Guides populaires
Réussir en tant qu'artisan

Le site Artisan du Bâtiment est un guide permettant aux artisans et professionnels des travaux de développer leur entreprise et leur chiffre d’affaires. Les solutions pour réussir en tant qu’artisan et développer sa société.

© Copyright 2017 Le site des artisans du bâtiment par France Devis